CORONAVIRUS

DERNIÈRES INFOS

TESTS COVID

Les Arrêtés péréfectoraux actuellement en vigueur ont été prolongés jusqu'au 23 Août 2021 inclus, dans tout le Département :

- ARRÊTÉ PORTANT INTERDICTION DE LA CONSOMMATION D'ALCOOL SUR LA VOIE PUBLIQUE ;

- ARRÊTÉ PORTANT DIVERSES MESURES VISANT À LUTTER CONTRE LA PROPAGATION DU VIRUS SARS-CoV2  :
Dans toutes les communes du département, le port du masque est obligatoire pour les personnes de onze ans et plus dans l’ensemble des espaces publics propices aux regroupements dans lesquels les distanciations physiques ne peuvent être respectées, à savoir :
– au sein des marchés, braderies, brocantes, vides greniers et autres ventes au déballage, tant dans les espaces couverts qu’en plein air ;
– dans le cadre de l’ensemble des réunions, activités et rassemblements sur la voie publique et espaces ouverts au public (fêtes locales, de village, patronales, commémoratives, fêtes foraines, spectacles de plein air, feux d’artifice, manifestations revendicatives déclarées) ;
– au sein des files d’attente de toute nature ;
– dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des écoles, collèges et lycées à l’occasion des entrées et sorties des établissements ;
– dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des lieux de culte aux jours et heures de la tenue des offices et cérémonies en leur sein ;
– au sein des transports publics et des installations relevant de ceux-ci et dans un périmètre de 50 mètres autour des stations et lieux d’arrêt ;
– dans les parkings des centres commerciaux les samedis durant les horaires d’ouverture.

Vaccination :

La vaccination est rendue obligatoire pour toutes les personnes au contact des personnes fragiles (soignants, non-soignants, professionnels et bénévoles). Des contrôles seront opérés à partir du 15 septembre 2021.

Des campagnes spécifiques de vaccination seront mises en place pour les collégiens, lycéens et étudiants à la rentrée.

Une campagne de rappel sera instaurée pour les premiers Français vaccinés dès les premiers jours de septembre.

Les tests PCR seront rendus payants à l’automne sauf en cas de prescription médicale.

LOI RELATIVE À LA GESTION DE LA CRISE SANITAIRE :

Le gouvernement a annoncé l’application de la Loi relative à la gestion de la crise sanitaire à partir du 9 août, sous réserve de l’avis du conseil constitutionnel. Celle-ci comprendra les mesures suivantes :
• Le seuil de 50 personnes actuellement en vigueur a vocation à disparaître : le pass sanitaire s’appliquera dès la première personne ;
• Le pass sanitaire sera étendu à d’autres lieux. Il s’appliquera ainsi dans les cafés, les restaurants, les hôpitaux, les établissements médico-sociaux et à bord des avions, des trains (TGV, Intercités) et cars interrégionaux pour les trajets longue distance ;
• Le pass sanitaire sera exigé à partir du 30 août pour les salariés des établissements concernés par le pass sanitaire et à partir de fin septembre pour les mineurs âgés de 12 à 17 ans ;
• Vaccination obligatoire pour tous les personnels des hôpitaux, cliniques, EHPAD et maisons de retraite, ainsi que pour les professionnels et bénévoles intervenant à domicile auprès des personnes vulnérables. Des contrôles et des sanctions seront appliqués à partir du 15 septembre ;
• Dès l’automne, les tests PCR et antigéniques de dépistage de la Covid-19 dits de « confort » deviendront payants. Seuls les tests PCR ou antigéniques prescrits par un médecin ou pour les personnes en situation de cas contact pourront être pris en charge par l'Assurance Maladie ;
• L’autorisation parentale pour la vaccination des mineurs sera assouplie : l’autorisation d’un seul parent suffira et les mineurs de 16 ans et plus n’en auront plus besoin.

Extension du pass sanitaire à plusieurs lieux accueillant du public :

Le Décret n° 2021-955 du 19 Juillet 2021 prévoit qu'à partir du 21 juillet, l'accès à certains lieux rassemblant simultanément 50 personnes ou plus, soit conditionné à la présentation du pass sanitaire.

Le contrôle du pass sanitaire revient à l'organisateur de l'évènement.

Sont visées les activités culturelles, sportives, ludiques ou festives, et les foires ou salons professionnels rassemblant simultanément 50 personnes ou plus et se déroulant dans :

- les salles d'auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usages multiples (salles polyvalentes, salles communales, salles des fêtes) ;

- les chapiteaux, tentes et structures ;

- les établissements d'enseignement artistique, lorsqu'ils accueillent des spectateurs extérieurs ;

- les salles de jeux et salles de danse, ainsi que les établissements proposant des activités de danse ;

- les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons ayant un caractère temporaire ;

- les établissements de plein air ;

- les établissements sportifs ;

- les établissements de culte lorsqu'il ne s'agit pas d'un évènement à caractère culturel ;

- les musées et salles destinées à recevoir des expositions à vocation culturelle ayant un caractère temporaire, sauf pour les personnes accédant à ces établissements pour des motifs professionnels ou à des fins de recherche ;

- les bibliothèques et centres de documentation, à l'exception, d'une part, des bibliothèques universitaires et des bibliothèques spécialisées et, sauf pour les expositions ou évènements culturels qu'elles accueillent et, d'autre part, des personnes accédant à ces établissements pour des motifs professionnels ou à des fins de recherche.

Lorsqu'il n'est pas possible de contrôler les flux lors d'évènements culturels, sportifs, ludiques ou festifs organisés dans l'espace public ou dans un lieu ouvert au public, le pass sanitaire ne sera pas demandé.

En revanche, le pass sanitaire s'applique obligatoirement pour :

- les participants aux compétitions et manifestations sportives soumises à une procédure d'autorisation ou de déclaration et qui ne sont pas organisées au bénéfice des sportifs professionnels ou de haut niveau, lorsque le nombre de participants est au moins égal à 50 sportifs par épreuve ;

- les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions.

Début août : cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite, établissements médico-sociaux, voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance.

 Pass sanitaire

1/ Le pass sanitaire :

Le pass sanitaire consiste en la présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :
     • Un schéma vaccinal complet :
          – 7 jours après la 2ème injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
          – 4 semaines après l’injection pour les vaccins à une seule injection (Johnson & Johnson) ;
          – 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).
     • La preuve d’un test négatif RT-PCR ou antigénique de moins de 48 h pour le pass sanitaire « activités » et maximum 72 h pour le contrôle sanitaire « voyages ».
     • Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.
Le pass sanitaire peut être téléchargé sur le « portail patient » de l’Assurance Maladie au lien suivant : https://attestation-vaccin.ameli.fr/. Une fois le certificat de vaccination en main, il suffit de scanner le QR Code pour l’importer et le stocker dans un téléphone, via l’application TousAntiCovid.


2/ Le contrôle du sanitaire :
C’est l’organisateur de l’événement qui doit contrôler le pass sanitaire.
L’autorité ou la personne habilitée contrôle le « pass sanitaire » via une opération de vérification/lecture, en local, grâce à l’application TousAntiCovid Verif et sans conservation de données. Cette application est disponible sur Google Play ou App Store.
Si un gérant ou responsable rencontre des difficultés avec l’utilisation de TousAntiCovid Verif, une ligne téléphonique est en place pour le guider : 0 800 08 02 27.


3/ Mesures à venir :
À partir du début du mois d’août, le pass sanitaire sera étendu à d’autres établissements et évènements.
Tous les personnels des lieux où le pass sanitaire est imposé aux clients devront également être munis du pass sanitaire à compter du 30 août 2021.
Pour les adolescents de 12 à 17 ans, le pass sanitaire s’appliquera également à compter du 30 août dans les lieux où il sera exigé.

 

Pass sanitaire au 26 juillet 2021

Le ministère des Solidarités et de la Santé a conçu un site dans le cadre de sa stratégie "Tester, Alerter, Protéger” de lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Ce site s’adresse à tout un chacun. Il offre des informations fiables, claires et à jour pour savoir comment agir au quotidien en fonction de l'évolution de l'épidémie et des règles sanitaires : déconfinement, pass sanitaire, voyage, vaccination, cas contact, isolement.

Voici le lien :

www.mesconseilscovid.sante.gouv.fr

Centres de vaccinations dans la SommeCentres de vaccinations dans la Somme (673.41 Ko)

 

Depuis le 15 Juin 2021, la vaccination a été ouverte aux personnes âgées entre 12 et 18 ans sur la base du volontariat et avec l'accord des parents.

Autorisation parentale pour la vaccination des 12 17 ansAutorisation parentale pour la vaccination des 12-17 ans (451.8 Ko)

La vaccination des 12-17 ans est essentielle non seulement pour limiter la circulation du virus et préserver le système de santé mais également pour assurer l’organisation de la rentrée scolaire dans les meilleures conditions. Ainsi, les parents sont encouragés à diriger leurs enfants pendant la période estivale vers les centres de vaccination. Le 28 juillet, la Haute autorité de Santé a autorisé l’utilisation du vaccin Moderna pour les 12-17 ans chez son médecin traitant.
Le jour de la vaccination, l’adolescent de moins de 18 ans a la possibilité de venir accompagné de l’un de ses parents et doit,dans tous les cas, présenter l’autorisation parentale à la vaccination remplie et signée.

La sortie de l’état d’urgence sanitaire est prévue le 1er juin mais le gouvernement pourra prendre certaines mesures, notamment relatives aux déplacements, jusqu’au 30 septembre pour enrayer une éventuelle recrudescence de l’épidémie. L’accès aux événements de l’été rassemblant plus de 1 000 personnes sera, par ailleurs, conditionné à la présentation d’un pass sanitaire. 

Par ailleurs, « tout reconfinement décidé par le gouvernement, même territorial, devra être limité à un mois sauf autorisation du Parlement, ainsi que la loi du 23 mars 2020 l’exige ».

 

Étapes :

30 juin (sous réserve de la situation sanitaire locale) :

Rassemblements :

Même si beaucoup de restrictions sont allégées, les mesures barrières ne sont pas supprimées, elles doivent être appliquées « en tout lieu et en toutes circonstances », est maintenu en l’état. 
En revanche, le nouveau Décret lève l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes. Il est désormais simplement indiqué que tous les rassemblements doivent être organisés de manière à permettre le respect des mesures barrières. Pour les manifestations sur la voie publique soumises à autorisation préfectorale, les organisateurs devront ajouter à leur demande d’autorisation les mesures qu’ils mettent en œuvre pour garantir le respect des gestes barrières. Les préfets gardent la possibilité, en fonction des circonstances locales, d’interdire un rassemblement ou une manifestation.

Transports :

Les règles ne changent pas en matière de transports collectifs : le masque reste obligatoire dans les bateaux, trains, avions, bus, cars, tramways, métros, etc., pour toutes les personnes de onze ans ou plus, ainsi que dans les stations, gares, aéroports, points d’arrêt. 
La jauge de 65 % qui s’imposait encore aux remontées mécaniques et aux petits trains touristiques est levée.

Établissements recevant du public :

Les restrictions sur les établissements recevant du public (ERP) sont levées, sauf décision du Préfet, qui peut toujours, « en fonction des circonstances locales », restreindre ou réglementer l’accès à ces établissements, voire les « fermer provisoirement ».

Formation :

La jauge de 50 % est levée pour les organismes assurant la formation des agents publics. Ces organismes – le CNFPT par exemple – peuvent donc désormais accueillir des stagiaires à 100 % de leur capacité.
Dans les établissements d’enseignement artistique, dont les conservatoires, toutes les restrictions sont levées : ceux-ci peuvent maintenant accueillir les élèves et le public pour toutes les disciplines, y compris les chorales, jusqu’à présent interdites.

École :

Pas de changement sur les règles concernant les écoles : la distanciation d’un mètre « ou d’un siège »  reste de mise entre chaque personne, dans les salles de cours et les espaces clos, dans les écoles élémentaires. En maternelle, la distanciation ne s’impose pas entre élèves d’un même groupe mais entre les élèves de groupes différents. 
Le port du masque est également obligatoire pour les enfants de plus de six ans, dans les espaces clos. Rappelons que depuis le 17 juin, le port du masque n’est plus obligatoire à l’école dans les espaces extérieurs, notamment lors des récréations.

Commerces et marchés :

C’est la fin des jauges dans le commerce. Tous les commerces sans exception peuvent désormais accueillir un nombre de clients illimité. 
Levée également des restrictions concernant les marchés, ouverts ou couverts. Il était jusqu’à présent obligatoire d’empêcher au sein des marchés les regroupements de plus de dix personnes et de limiter l’accès aux marchés couverts à une personne pour 4 m². Ces dispositions sont supprimées. Seules règles qui restent en vigueur : le masque reste obligatoire pour toute personne de onze ans ou plus dans les marchés couverts. Et le préfet peut toujours fermer un marché, « après avis du Maire », si son organisation ne permet pas l’application des mesures barrières.
Dans les foires-expositions et les salons, les jauges (50 % de la capacité d’accueil et 5 000 personnes au maximum) sont levées.

Restaurants et bars :

Quasiment toutes les restrictions sont levées dans les bars, restaurants, restaurants d’hôtel, etc., à l’exception d’une seule : le service au bar reste interdit et chaque client doit avoir une place assise. En revanche, plus de jauge, ni en intérieur ni en extérieur (et donc plus d’obligation d’afficher une capacité maximale à l’entrée de l’établissement), et plus de limite aux tablées.
Le masque reste obligatoire, dans ces établissements, pour le personnel, et pour les clients « lors de leurs déplacements ».

Établissements sportifs :

Les établissements sportifs couverts ou de plein air peuvent recevoir du public sans restriction, mais avec l’obligation de garantir le respect des gestes barrières. Plus de jauges, plus de distance minimale d’un siège entre les personnes. La seule jauge qui reste en vigueur s’applique aux établissements sportifs couverts qui organisent des concerts en configuration debout : ils doivent alors limiter l’accueil du public à 75 % de leur capacité d’accueil.
Les établissements d’activités physiques et sportives (salles de sport notamment) peuvent désormais accueillir du public sans restriction. La fermeture des vestiaires collectifs est levée.

Discothèques :

À ce jour, les discothèques restent fermées. Elles n’ouvriront, a annoncé récemment le ministère de la Culture, que le 9 juillet, avec présentation du pass sanitaire obligatoire à l’entrée. 

Salles de concert et de spectacle :

Levée presque totale des jauges pour tous les ERP de catégorie L (salles d'auditions, de conférences, de projection, de réunions, de spectacles ou à usages multiples) et CTS (chapiteaux, tentes et structures). À part l’obligation de respecter les gestes barrières, la seule jauge qui reste en vigueur est la limitation à 75 % du public accueilli dans les salles pour les concerts debout. Pour tous les événements rassemblant plus de 1000 personnes, la présentation du pass sanitaire est obligatoire et, dans ce cas, le port du masque n’est plus imposé pendant l’événement.

Musées et Bibliothèques :

Il n’y a plus de restriction à compter de ce jour dans les musées et bibliothèques : ni jauge d’un visiteur pour 4 m² dans les premiers, ni obligation de laisser un siège vide entre les personnes dans les secondes.

Fêtes foraines :

Jusqu’à aujourd’hui, les fêtes foraines ne pouvaient accueillir plus d’un client pour 4 m². Cette restriction est levée, les fêtes foraines doivent simplement faire respecter les mesures barrières en leur sein.

Établissements de culte :

Toutes les restrictions sont levées dans les établissements de culte, pour les événements à caractère cultuel. Pour les autres événements (concerts,…), la règle est la même que pour les ERP de type L : jauge à 75 % pour les concerts debout, avec présentation d’un pass sanitaire lorsque l’événement accueille plus de 1000 personnes. 

Ce Décret organise le retour à une vie presque normale. Ceci dit, la situation reste incertaine, eu égard des nouveaux variants et du taux de vaccination de la population.

 

AIDE AUX COMMERÇANTS :

Une dernière information est parue sous forme de Décret paru au Journal officiel (Décret n° 2021-594 du 14 Mai 2021 instituant une aide relative aux stocks de certains commerces / NOR : ECOI2110492D) : une « aide relative aux stocks »  a été décidée, à destination des commerçants exerçant dans les domaines de l’habillement, de la chaussure, de la maroquinerie, des articles de voyage ou de sport, ainsi qu’aux commerçants sur éventaire ou marchés « dans le textile, l’habillement ou la chaussure ». 
Ces commerçants, s’ils ont reçu une aide au titre du fonds de solidarité en Novembre 2020, recevront, eu égard « aux difficultés d’écoulement de leurs stocks », une « rallonge »  équivalente à 80 % de l’aide déjà perçue en novembre.

 

La vaccination pour le grand public

Attention : les personnels prioritaires doivent se munir de leur carte vitale et d'une carte professionnelle ou d'un bulletin de salaire justifaint de leur profession.

 

Masque bien porté

 

Pour aider les personnes testées positives et leurs cas contacts à risque élevé :

CELLULE LOCALE D'ACCOMPAGNEMENT À L'ISOLEMENT : 03 22 33 38 96

Plateforme gérée par la Croix-Rouge, active 7 jours sur 7, de 8h00 à 17h30

 

LA CONDUITE À TENIR / LA RÈGLE DES TROIS 7 :

Dès que l’un de ces trois cas de figure se présente :

  • Vous avez été en contact à risque avec une personne malade ;
  • Vous avez des symptômes de la maladie ;
  • Vous avez un test positif.

Comptez 7 jours d’isolement pour ne pas contaminer les autres. En revanche, si vous êtes concerné par l’une puis l’autre, ou par les trois situations, inutile d’additionner les 7. Il suffit de reprendre à 0 à chaque fois. Par exemple :

  • Je suis cas contact à risque : je m’isole pendant 7 jours ;
  • Pendant cette période, je fais un test. Le jour où je reçois mon résultat positif, je reprends à 0 et je recommence un isolement de 7 jours.

Au moindre doute : appelez votre médecin.

 

SANTÉ

Pour la santé de tous et parce que nous continuons d’être exposés au virus, il est important de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières, de porter un masque quand il est obligatoire, et le plus possible au-delà, et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination... Tout cela en poursuivant son suivi médical hors Covid-19.

Je dois :
  • Je dois respecter les mesures barrières et la distanciation physique (1 mètre) ;
  • Je dois porter un masque dans tous les lieux où son port est rendu obligatoire, et le plus possible au-delà ;
  • Je dois, si j’ai des symptômes évoquant la Covid-19 :
    • Éviter les contacts ;
    • Appeler mon médecin - la consultation peut se faire à distance ou physiquement. Mon médecin me prescrira un test virologique si cela s’avère nécessaire et me donnera des indications pour la suite.
    • Si je suis testé positif, je serai invité à rester chez moi confiné pendant 7 jours, ou dans un lieu mis à ma disposition ;
    • Appeler le 15 si j’ai des difficultés respiratoires ;
  • Je dois suivre mes soins hors-Covid-19, qui doivent être facilités par tous les moyens (téléconsultations, consultation d’évaluation, reprise des soins à domicile).

Je peux :
  • Je peux me rendre dans un laboratoire d’analyses sans ordonnance, si possible après avoir pris rendez-vous avec le laboratoire ;
  • Je peux donner mon sang ;
  • Je peux bénéficier d’un soutien psychologique pour mon enfant si nécessaire (je peux bénéficier d’une orientation en appelant le numéro vert 0 800 130 130) ;
  • Je peux bénéficier de masques gratuits si je suis éligible à l’Aide médicale d’État et à la complémentaire santé solidaire, je me renseigne auprès des organismes sociaux qui me suivent ;
  • Je peux bénéficier de masques gratuits, sur prescription médicale, si je suis une personne vulnérable au virus.
Je ne dois pas :
  • Si je présente des symptômes évoquant la Covid-19 :
    • Je ne dois pas me présenter spontanément aux urgences ;
    • Je ne dois pas me rendre chez mon médecin sans l’avoir contacté avant ;
    • J’applique d’autant plus les gestes barrière et j’évite toutes les personnes fragiles de mon entourage.

Coronavirus, Quoi et Comment ?

Masque obligatoire

Bien utiliser son masqueBien utiliser son masque (85.69 Ko)

MASQUE OBLIGATOIRE à compter du Lundi 20 Juillet 2020MASQUE OBLIGATOIRE à compter du Lundi 20 Juillet 2020 (63.67 Ko)

Tous masqués, tous responsables !jpg

Maladie et PollutionMaladie et Pollution (129.88 Ko)

Masques et gants jetés par terre : Risque sanitaire et PollutionMasques et gants jetés par terre : Risque sanitaire et Pollution (80.02 Ko)

Les gestes pour me protéger et protéger les autresLes gestes pour me protéger et protéger les autres (161.74 Ko)

Alerte Coronavirus : Comment se laver les mains ?Alerte Coronavirus : Comment se laver les mains ? (88.08 Ko)

Plus d’une cinquantaine d’organisations actives dans le secteur humanitaire, parmi lesquelles l’Organisation Mondiale de la Santé, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et Save the Children, se sont associées pour publier un livre destiné à aider les enfants à comprendre la COVID-19 et à y faire face.

« Mon héroïne, c’est toi : comment combattre la COVID-19 quand on est un enfant » explique, en s’aidant d’Ario, une créature fantastique, comment les enfants peuvent se protéger et protéger leurs proches et leurs amis du Coronavirus et comment ils peuvent gérer les émotions complexes qui s’emparent d’eux lorsqu’ils sont confrontés à une réalité nouvelle qui évolue rapidement.

Cet ouvrage s’adresse aux enfants de 6 à 11 ans.

Mon heroïne, c est toi - Comment combattre le COVID-19 quand on est un enfantMon héroïne, c'est toi - Comment combattre le COVID-19 quand on est un enfant (2.15 Mo) - 9 Avril 2020

 

Conseils aux parents en sortie de confinementConseils aux parents en sortie de confinement (107.63 Ko)

Le déconfinement de A à ZLe déconfinement de A à Z (126.74 Ko) - 11 Mai 2020

TUTO pour fabriquer son masqueTUTO pour fabriquer son masque (79.85 Ko)

Règles pour les masques à faire soi-mêmeRègles pour les masques à faire soi-même (82.76 Ko)

Votre municipalité vous préconiseVotre municipalité vous préconise (128.81 Ko) - 11 Mai 2020

Les enfants, Les bons gestes à adopterLes enfants, Les bons gestes à adopter (231.9 Ko) - 15 Mai 2020

Sport, les bons réflexes à adopterSport, les bons réflexes à adopter (92.66 Ko) - 15 Mai 2020

Gestes barrières CORONAVIRUSGestes barrières CORONAVIRUS (81.97 Ko)

CORONAVIRUS, Ce qu'il faut savoirCORONAVIRUS, Ce qu'il faut savoir (98.26 Ko)

Foire aux questionsFoire aux questions (180.77 Ko)

Guide des parents confinésGuide des parents confinés (3.34 Mo)

Le Coronavirus expliqué aux enfantsLe Coronavirus expliqué aux enfants (1.03 Mo)

Le comportement à adopterLe comportement à adopter (4.02 Mo)

Les conseils de l'OMS pour faire face au stressLes conseils de l'OMS pour faire face au stress (138.71 Ko)

Les precautions à prendre avec les aliments et les emballagesLes précautions à prendre avec les aliments et les emballages - 1er Avril 2020 (94.36 Ko)

Les gestes à adopter quand on fait les coursesLes gestes à adopter quand on fait les courses (104.88 Ko)

 

Entreprises, des mesures de protection adaptées aux différents secteurs :

Des fiches pratiques détaillant les mesures de protection sanitaires  spécifiques à certains métiers sont progressivement mises à disposition par le Ministère du travail : https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/coronavirus-covid-19-fiches-conseils-metiers-pour-les-salaries-et-les 

- 9 Avril 2020

 

ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE

Attestation de déplacement dérogatoire entre 21h00 et 6h00Attestation de déplacement dérogatoire entre 21h00 et 6h00 à compter du 19 Mai 2021 (275.29 Ko)

 

L'attestation de déplacement dérogatoire au format numérique :

 sur https://media.interieur.gouv.fr/deplacement-covid-19/ ;

          - renseigner les nom, prénom, date et lieu de naissance, et adresse complète ;

          - sélectionner le motif de déplacement autorisé pendant la période de confinement ;

          - et indiquer les date et l'heure de sortie (ceci afin d'éviter les fraudes).

Après la validation de ces informations, une attestation au format pdf est générée sur le smartphone, la tablette ou l'ordinateur (attention, ne pas oublier de se l'envoyer par mail). En cas de contrôle, il suffit de présenter, en plus d'une pièce d'identité, son smartphone, sa tablette ou son ordinateur, et de zoomer sur le QR code de l'attestation, que la Gendarmerie se chargera de scanner. Ce QR code comprend l'ensemble des données du formulaire, ainsi que la date et l'heure de génération du document.

"Grâce au code QR, les policiers et les gendarmes n’auront pas besoin de prendre le téléphone en main", précisait le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, le 2 Avril. "Il leur suffira de scanner l’écran" pour limiter les risques de transmission du virus.

Ce service est accessible sur tout type de terminal mobile au travers d'un navigateur. Il a été conçu pour être facilement utilisable par les personnes en situation de handicap.

Aucune donnée personnelle n'est collectée et aucun fichier n'est constitué.

INFOS diverses

Note à la population - Services publics et CoronavirusNote à la population - Services publics et Coronavirus (44.28 Ko)

Sport et confinementSport et confinement (48.1 Ko)

 

LE RAMASSAGE DES ORDURES MÉNAGÈRES EST MAINTENU, mais aura lieu tous les 15 jours.

Rappel : tous les déchets doivent être en sac, DONC pas de déchets en vrac dans le Bac d'ordures ménagères.

Rappel : Les sacs bleus et jaunes s'utilisent uniquement pour le tri sélectif.

 

Le Centre aquatique O2 de Péronne est fermé depuis le 15 Mars 2020.

Les gymnases sont fermés depuis le 17 Mars 2020.

Les antennes de Picardie en ligne sont fermées.

Les bureaux de la Communauté de Communes sont fermés depuis le 17 Mars 2020, mais un accueil téléphonique est assuré du Lundi au Vendredi de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.

 

Mesures de soutien

POLE EMPLOI

En application de l’article L5411.2 du Code du Travail, chaque demandeur doit renouveler périodiquement son inscription auprès de Pôle emploi pour maintenir ses droits et déclencher, le cas échéant, le versement de ses allocations chômage.


Pour cela vous devez déclarer les événements qui se sont produits au cours du mois d’avril (travail, maladie, formation...), et confirmer être à la recherche d'un emploi.

3 moyens pour vous actualiser :

  • Par internet sur www.pole-emploi.fr, soit à partir de la page d’accueil, soit à partir de votre espace personnel. Dans les 24 heures suivant votre actualisation, Vous serez informé de la prise en compte de celle-ci dans votre espace personnel ;
  • Sur l'application mobile "Mon espace" ;
  • Par téléphone en composant le 39 49.

 

LES RÈGLES D'INDEMNISATION ÉVOLUENT - 20 Avril 2020

Le Gouvernement a décidé, Mercredi 15 avril 2020, de différentes mesures concernant l’assurance chômage pour protéger les personnes les plus vulnérables.

Prolongation des droits, pour les personnes arrivant en fin de droits, jusqu’à la fin de la crise sanitaire.
Le versement des allocations aux personnes concernées se poursuivra jusqu’au 31 Mai minimum, soit à la fin du mois retenu pour le déconfinement. Cette date sera prorogée en cas de prolongation du confinement. Même si la prolongation des droits se fait automatiquement, le demandeur d’emploi doit s’actualiser chaque mois pour pouvoir rester inscrit et continuer à percevoir son allocation.

Maintien du calcul de l’allocation chômage jusqu’au 1ᵉʳ septembre 2020.

Le calcul du salaire journalier de référence reste effectué sur la base des jours travaillés dans les 12 derniers mois. Le nouveau mode de calcul, qui devait entrer en vigueur au 1ᵉʳ Avril 2020, est reporté au 1ᵉʳ Septembre 2020.
La mise en place de la dégressivité de l’allocation d’aide au retour à l’emploi des cadres est suspendue pendant la crise sanitaire.

Aménagement du droit à la démission « légitime ».

Cette mesure concerne les salariés ayant démissionné de leur emploi avant la crise sanitaire pour réaliser une mobilité professionnelle, mais qui n’a pas encore pu se concrétiser compte tenu des conséquences économiques et sociales de l’épidémie.
À titre temporaire, le chômage pourra être ouvert aux personnes ayant démissionné avant le début du confinement pour reprendre un emploi sans exiger qu’elles justifient de 3 années d’affiliation à l’assurance chômage, ni qu’elles fassent état d’une embauche effective.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur travail-emploi.gouv.fr

 

Communication Pôle Emploi Période COVID19Communication Pôle Emploi Période COVID19 - 23 Mars 2020 (70.1 Ko)

Les services aux entreprisesLes services aux entreprises - 9 Avril 2020 (109.03 Ko)

Allongement exceptionnel de l'indemnisation des demandeurs d'emploi en fin de droitAllongement exceptionnel de l'indemnisation des demandeurs d'emploi en fin de droit - 19 Mars 2020 (69.78 Ko)

 

Pour contacter Pôle Emploi pendant la période de confinement :

https://www.youtube.com/watch?v=SS45O3as63g

Ajouter un commentaire