Nos rues autrefois

La Rue de La Caure (Rue Jean Jaurès aujourd'hui)

 Session extraordinaire du 4 septembre 1946 :

"Le Conseil, après avoir délibéré, décide : que la rue de la Caure s'appellera désormais rue Jean Jaurès."

 

Rue de la Caure

La Rue de l'Arbre-Haut / "L'Abéreu" (Rue Winston Churchill aujourdhui)

 Session du Conseil Municipal du 8 Novembre 1944 :

"La Rue de l'Arbre Haut devient Rue Winston Churchill, ce qui n'est qu'un bien faible hommage à l'énergie et à la ténacité que l'homme d'État anglais dut déployer pour faire pencher la balance de la Guerre en faveur des Alliés et dont la première bénéficiaire est la France avec la libération de presque tout son territoire."

 

Rue de l arbre haut

Rue de l arbre haut 1

La Rue de l'Arbre-Haut : Le Calvaire

Le Calvaire

Rue de la Chaussée / "Èle keuchi" (Rue de la Libération aujourd'hui)

 Session du Conseil Municipal du 8 Novembre 1944 :

"La Rue de la Chaussée devient Chaussée de la Libération en souvenir du jour si plein d'émotion où les derniers Allemands, chassés par les Alliés disparurent de chez nous."

 

Rue de la Chaussée 7Place de la Chaussée

La Chaussée 1

La Chaussée 2

Rue de la Chaussée 4

Route de la Chaussée 3

Route de la Chaussée 3bis

Rue de la Chaussée 5

Rue de la Chaussée 5bis

Rue de la Chaussée 6

Rue de la Chaussée 6bis

Rue de la Fabrique (Rue Franklin Roosevelt aujourd'hui)

 Session extraordinaire du 4 septembre 1946 :

"Le Conseil, après avoir délibéré, décide : que la rue de la Fabrique s'appellera rue Roosevelt."

Rue des Faulx (Rue Eugène Leconte aujourd'hui)

 Session du Conseil Municipal du 8 Novembre 1944 :

"La Rue des Faux devient la Rue Eugène Leconte  pour perpétuer la mémoire de l'ancien Maire du Ronssoy, homme de bien."

 

Rue des Faulx 1

Rue des Faulx 2

Rue des Faulx 3

Rue des Faulx 4

Rue des faulx 5

Rue Neuve (Rue Charles de Gaulle aujourd'hui)

 Session du Conseil Municipal du 8 Novembre 1944 :

"La Rue Neuve devient la Rue Charles de Gaulle, soldat invaincu de 1940, qui fut au cours des 4 années lourdes d'angoisses l'incarnation pure de la Résistance et qui préside actuellement aux nouvelles destinées de notre France blessée et meurtrie mais qui, grâce à lui, vivra et reprendra sa place dans le monde."

 

Rue Neuve 000

Rue Neuve 3 ter

Rue Neuve 3 bis

Rue Neuve 3

 Rue Neuve 2 ter

 Rue neuve 2

Rue Neuve et l'enseigne

Rue Neuve homme seul

Rue Neuve la Mairie et la Ruche picarde

Rue Neuve

Rue Neuve 0

 Rue Neuve ciel bleu

Rue Neuve : LA MAIRIE

 

La Mairie Octobre 1906Mairie 1

Mairie 2

Mairie 3

Mairie 4

Mairie 5

Mairie 6

Mairie 7

Mairie 8

La Mairie et la Ruche

Rue Neuve : La Ruche

La Ruche

Rue Neuve : le Bureau de tabac (au 42 Rue Charles de Gaulle)

Le Bureau de tabac

Rue Notre-Dame

Rue Notre-Dame

Rues Bouderlique et Abraham (Rue du 14 Juillet aujourd'hui)

 Session extraordinaire du 4 septembre 1946 :

"Le Conseil, après avoir délibéré, décide : que les rues Bouderlique et Abraham s'appelleront ensemble Rue du 14 Juillet."

Rue Verte (puis Rue Stalingrad, et aujourd'hui Rue Marcel Léger)

  Session extraordinaire du 4 septembre 1946 :

"Le Conseil, après avoir délibéré, décide : que la rue Verte s'appellera désormais rue Stalingrad."

 

Rue Verte 5

Rue Verte 1Rue Verte 2

Rue Verte 3Rue Verte 4

Grande-Rue (Rue de Lempire aujourd'hui)

Grande-Rue

La Place de l'Église (Place Clémenceau aujourd'hui)

 Session du Conseil Municipal du 8 Novembre 1944 :

"La Place de l'Église devient Place Georges Clémenceau, le vieux lutteur vendéen qui a su faire la guerre et la gagner."

 

Place du village

Le Presbytère 1

 Le PresbytèrePhotos avec chevaux sur la Place

La Place (L'ANCIENNE ÉGLISE, à la place de l'actuelle Salle des Fêtes)

Ancienne église 1

Ancienne église 2

 

Ancienne église 3

Ancienne église 3bisAncienne Église 3 colorisée

L'intérieur de l'église 1

L'intérieur de l'église 2

La Place : Le Monument aux Morts

 Séance du Conseil Municipal du 24 Mai 1921 :

"Monsieur le Maire soumet à l'examen du Conseil Municipal les plan, dessin et devis du Monument dont l'édification a été décidée en vue de perpétuer la mémoire des soldats du Ronssoy, Morts pour la Patrie, au cours de la Guerre 1914-1918.

Le prix forfaitaire de ce monument, transport et pose compris, sera de 5 000 francs, suivant le devis établi par M.Lenoir, Entrepreneur 19, Chemin d'Harly à Saint-Quentin (Aisne).

Le Conseil Municipal,

   Après examen des pièces qui lui sont communiquées,

   Approuve les plan, dessin et devis établis par M. Lenoir, et décide l'acquisition de ce monument moyennant la somme forfaitaire de 5 000 francs,

   Décide que ladite dépense de 5 000 francs sera couverte :

     1° par le produit de la souscription faite dans la commune pour cet objet, soit 4 500 francs,

    2°  par un crédit extraordinaire de  500 francs par le Conseil Municipal dans sa séance du 12 février 1921 et à prélever sur les fonds disponibles, soit 500 francs,

   Décide en outre que ce Monument sera érigé sur la place publique de la Commune,

   Prie Monsieur le Préfet de vouloir bien approuver la présente délibération."

 

Le Monument aux Morts

 

Le Monument

"Le 23 septembre 1928, le Monument aux Morts du Ronssoy a été inauguré sous la Présidence de Monsieur Jouany, Sous-Préfet de l'Arrondissement de Péronne, assisté de MM. Molitor, Inspecteur d'Académie, Lemoine, Inspecteur Primaire, Gonnet Député, Boucourt Conseiller d'Arrondissement."

Inauguration le 23 septembre 1928 avec date dessus

InaugurationLe Soldat

La Place : LA NOUVELLE ÉGLISE (l'église d'aujourd'hui)

 Séance du Conseil Municipal du 24 Mai 1921 :

"Le Conseil Municipal décide que l'emplacement de l'église détruite servira à l'agrandissement de la place publique, et prévoit la reconstruction de l'église à l'ancien emplacement du presbytère."

Séance du Conseil Municipal du 5 Juillet 1924 :

"Le Président informe l'Assemblée qu'il a été convoqué devant le Comité spécial des Coopératives diocésaines pour la reconstruction de l'Église. Les plans soumis par M. Coville ont été approuvés dans l'ensemble ; la question de son exiguïté a été écartée attendu que d'après l'architecte de la Coopérative diocésaine elle peut contenir 350 pesonnes."

 

La nouvelle église 1

La nouvelle église 2La nouvelle église 2 bisLa nouvelle église 3L'église et le monument4 1La nouvelle église 4

La nouvelle église 5

 

Le Château

L'ancienne église et l'entrée du château sur la gaucheEntrée principale du châteauLe château côté nordLe château côté nord estLe château avec parc

Les nouvelles Rues

Séance du Conseil Municipal du 17 Juin 1974 :

"Le Conseil Municipal décide que :

1- La nouvelle rue reliant la rue Charles de Gaulle à la rue Franklin Roosevelt sera appelée : rue Louis LOBRY.

2- La nouvelle rue partant du milieu de la précédente, contournant les Ets Trocmé-Vallart et rejoignant la rue Charles de Gaulle en longeant le cimetière sera appelée : rue Marie-Louise FRISON."

Commentaires (2)

Danielle STANISLAS
  • 1. Danielle STANISLAS | 19/09/2021
Bonjour,

Quelle bonne idée aussi de citer les séances du Conseil Municipal.

Merci pour toutes ces cartes postales

Danielle STANISLAS
EDITH LEROY-DINGREMONT
  • 2. EDITH LEROY-DINGREMONT | 11/04/2021
Merci à la personne qui a fait ce travail sur les anciennes rues de RONSSOY, ainsi j'ai pu situer la demeure de mes arrières grands-parents Marcel MOIRET et Hortense LEROY MOIRET tisserands, ,et leurs enfants Arthur ,Louise et Marcel qui demeuraient rue de la Caure(Jean Jaurès aujourd'hui)en 1931.
avec mes remerciements
E.DINGREMONT

Ajouter un commentaire