HALTE À LA FRAUDE ET AUX ARNAQUES

Administration fiscale et Appels téléphoniques et courriels frauduleux

Direction de l'Information Légale et Administrative (DILA)

La DILA est une direction d’administration centrale des services du Premier ministre, placée sous l’autorité du secrétaire général du Gouvernement. Elle exerce les missions de diffusion légale, d’information administrative et d’édition et de débat public.

Proposition de remboursement d'argent par téléphone ou courriels, la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) met en garde en cette période de déclarations d'impôt contre les tentatives d'escroquerie avec usurpation de l'identité. Attention, il s'agit de tentatives d'hameçonnage (phishing en anglais). Soyez vigilant, ces mails n'émanent pas de la DGFiP et il ne faut en aucun cas y donner suite.

La plupart de ces tentatives porte sur :

- des fraudes à la carte bancaire accompagnant la promesse d'une restitution d'impôt (exemple de mail frauduleux : « nous vous annonçons que vous êtes admissible à recevoir un remboursement de 490 € de la part de la Direction générale des Finances publiques sur la carte enregistrée sur votre espace client » – un numéro de référence commençant par GOUV est même indiqué ;

- des appels sur des numéros surtaxés (certains sites internet renvoient vers des numéros surtaxés en 0 899... ou 0 891... pour joindre les centres des Finances publiques) ;

- des escroqueries aux faux ordres de virement réalisées par courrier, téléphone ou courriel avec parfois de faux formulaires en pièce jointe et usurpant les adresses électroniques de la DGFiP (ce sont les entreprises qui sont particulièrement visées, en poussant un salarié à effectuer un virement bancaire sur un compte frauduleux, en usurpant l'identité du véritable créancier) ;

Il s'agit de manœuvres frauduleuses pour vous inciter à livrer des données personnelles (coordonnées bancaires, justificatifs d'identité ou de domicile).

D'une manière générale, prenez garde lorsque vous recevez un message électronique où l'expéditeur :

- vous demande de l'argent ou propose de vous rembourser une somme d'argent ;

- cherche à recueillir des informations personnelles (coordonnées bancaires, état-civil,...).

Les services de la Direction générale des Finances publiques ne demandent jamais de coordonnées bancaires ou d'informations personnelles par courriels ou téléphone.

En cas de doute sur l'origine des messages reçus, ne répondez pas aux courriels et détruisez les immédiatement.

Si vous avez déjà répondu à un message frauduleux en donnant vos coordonnées bancaires, vous devez avant tout faire opposition auprès de votre banque.

Pour tout renseignement ou pour signaler une tentative d'escroquerie :

- par internet sur internet-signalement.gouv.fr ;

- par téléphone via le numéro vert gratuit mis en place par le gouvernement : 0 805 805 817.

ARNAQUE CARTE VITALE

Vous avez reçu un message ou un mail de l’Assurance Maladie ou de service-public.fr vous informant qu’une nouvelle carte Vitale V3 est disponible après avoir mis à jour vos coordonnées. Attention, c’est une arnaque !

Il n’existe pas de V3 de la carte vitale. Seules deux versions ont été mises sur le marché : une avec photo, une sans. Ces campagnes «d’hameçonnage» à partir de faux sites sont régulières.

Supprimez le message !

L’Assurance Maladie et service-public.fr conseillent de ne pas répondre à ce message et de le supprimer de votre messagerie. Il est également préconisé, si vous avez déjà communiqué vos données bancaires, de prévenir votre banque pour faire opposition. 

Ajouter un commentaire